50 nuances d’écrits amateurs sur le Web

Publié par Université Savoie Mont Blanc, le 12 mars 2018   170

Xl bandeau web apt 2017 18 750px

Anaïs Guilet
Maîtresse de conférences

Laboratoire Langages, Littératures, Sociétés – Études transfrontalières et Internationales (LLSETI)

UFR Lettres, Langues et Sciences Humaines

 Le Web est le royaume de l’écrit. Statuts ou tweets, forum de discussion ou chat  : tous les internautes sont des écrivants mais certains plus que d’autres. Depuis la création des blogs dans les années 2000, les écrivains amateurs sont nombreux et se plaisent à se rassembler pour mieux créer et être lus. Sites de fanfictions, chroniques Facebook, romans sur Instagram, les supports sont variés, les genres hétérogènes, les thèmes abordés nombreux. Les amateurs font preuve d’une inventivité hors pair notamment pour détourner les réseaux sociaux de leur mandat premier et ainsi mieux raconter leurs histoires.

Prenant acte de ce désir d’écriture, mais aussi de la force de prescription des communautés qui les entourent, des entreprises – Amazon et Wattpad en tête – cherchent à s’emparer de ce qui constitue pour elles une potentielle manne financière. Entre force de création et récupération, il s’agit d’interroger comment les pratiques d’écritures amateurs sur le Web bouleversent notre conception de l’autorité tout comme  les processus de légitimation littéraire.

EN SAVOIR PLUS