"2050 : à quoi ressembleront nos réseaux électriques ?" Retour sur Entre midi et science (9/10/2018)

Publié par Claire Tantin, le 25 octobre 2018   150

Xl img 3943

Vous êtes curieux des sciences ? Désireux de comprendre les sujets de société et leurs enjeux ? Une fois par mois, à la Galerie Eurêka, venez rencontrer des spécialistes, poser vos questions et débattre avec eux autour d’un café lors des rendez-vous « Entre midi et science ».

Si vous n’avez pas assisté au dernier rendez-vous du mardi 09 octobre, « 2050, à quoi ressembleront nos réseaux électriques ? », ce résumé vous en donnera un aperçu !

En présence de Christian CHAPON, Manager RTE (Réseau de Transport d’Électricité), nous avons abordé les évolutions en cours et à venir du réseau électrique, comme l’intégration des énergies renouvelables, la numérisation ou encore l’impact de la voiture électrique.

 

Comment fonctionne le système actuel ?

 

L’énergie transportée par le réseau est fournie par la production électrique issue des énergies fossiles, nucléaire et renouvelables et par les interconnexions. Elle est dirigée vers les réseaux de distribution et les consommateurs. L’énergie nucléaire est la part la plus importante de la production en France avec 70% de l’électricité produite. L’éolien et le solaire de par leur faible coût, sont utilisés en priorité. L’hydraulique qui peut être stockée est utilisée quand il y a besoin. Le gaz et les importations sont les derniers moyens de production utilisés. Le rôle de RTE est de transporter l’électricité et d’équilibrer la production et la consommation à tout moment.

Les évolutions du réseau vont donc découler de l’intégration des énergies renouvelables mais aussi des nouveaux usages de consommation comme l’autoconsommation ou l’utilisation de la voiture électrique.

 

Les interconnexions

 

Les aléas de production des énergies renouvelables (solaire, éolien) peuvent être très importants : la variation de leur production peut être de 15% en une heure, en fonction du taux d’ensoleillement ou de la force du vent. Du fait de cette intermittence, l’intégration de ces énergies  va nécessiter une adaptation du réseau électrique. La mutualisation des moyens de production et le développement  des interconnexions entre les différents pays européens vont devenir indispensables.

L’énergie électrique ne se stockant pas, celle produite à un moment donné doit être consommée de façon instantanée. L’équilibre doit donc être maintenu à tout moment sous peine d’une coupure générale d’électricité ! 


La numérisation

La numérisation du réseau va permettre de faire communiquer les systèmes entre eux et ainsi assurer l’équilibre entre l’offre et la demande. Demain, grâce à la numérisation, c’est la consommation qui va décider de la production.

  • -Les réseaux dits intelligents ou « smart grids » vont être interconnectés. 
  • -Les lignes intelligentes vont permettre de différer un passage d’électricité, en la stockant à certains endroits du réseau dans des batteries et en la déstockant en d’autres endroits.  

-          Les transformateurs, qui permettent le passage d’une tension à une autre au niveau des postes électriques, vont être associés à des capteurs. L’envoi d’ordres numériques à ces postes permettra d’optimiser au mieux le système.

 

 

L’impact de la voiture électrique

Intégrer ce nouvel usage dans le système demande de  prendre en compte la recharge de la batterie du véhicule. En préconisant une recharge « intelligente », c’est-à-dire coordonnée, il est possible de faire baisser le risque de pics de puissance et de gérer les recharges durant les creux de consommation. Il s’agit de penser le véhicule électrique comme une source de flexibilité pour le réseau électrique en utilisant les batteries comme un lieu de stockage. 

 

Conclusion

En 2050, le réseau électrique aura  la même fonction qu’actuellement, c’est-à-dire transporter le courant, et rendre l’électricité disponible partout, instantanément et à tout moment. Ce qui va évoluer, c’est une optimisation de plus en plus poussée de ce réseau. Les  nouvelles innovations vont permettre plus de facilités dans son utilisation ainsi qu’une amélioration de son efficacité.