Où irons-nous en cas d'accident majeur à la centrale nucléaire du Bugey ?

Publié par Elisabeth Breniere, le 21 juin 2019   90

Xl bugey 20170301 48hr1200px

Nous ne trouverons pas notre réponse dans l'étude qui vient d'être publiée par une équipe pluridisciplinaire de scientifiques coordonnés par l'Institut Biosphère de Genève.

Aucun lieu en Europe ne serait à l'abri et notre société serait fortement ébranlée par les conséquences sanitaires et économiques d'un accident nucléaire majeur.

L'étude a modélisé le transport des radioéléments éjectés dans l'atmosphère, lors d'un accident grave survenu à la centrale nucléaire du Bugey ou dans une centrale nucléaire suisse.

Les situations météorologiques réelles de chaque jour de l'année 2017, les données démographiques et celles sur les différentes couvertures du sol ont été prises en compte.

Les conséquences sur la santé ont été évaluées sur la base des résultats de recherches récentes.

En cas d'accident au Bugey, en moyenne 24 millions de personnes seraient fortement contaminées. Dans les situations les plus critiques il y aurait plus de 70 000 cas de maladie graves radio-induites en Europe dont 73% en France. Plus de 470 000 personnes devraient être évacuées des zones contaminées.

Résumé de l'étude vis-à-vis de la centrale nucléaire du Bugey ci-joint.