La spiruline … aliment de demain ?

Publié par PLANCTONIUM Observatoire du plancton du Collège JJ perret, le 14 janvier 2019   200

Xl lonar microscope spiruline spiform

Comment nourrir la population mondiale en 2050 ?

 La population continue d’augmenter et les scénarios des démographes prévoient que nous serons près de 10 milliards en 2050 – 9,8 milliards exactement –, soit une augmentation de près de 30 % par rapport aux 7,55 milliards actuels. Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), il faudra augmenter la production agricole de 70 % d’ici à 2050 pour pouvoir nourrir l’humanité.

Source ONU (site planetoscope: https://www.planetoscope.com/natalite/5-croissance-de-la-population-mondiale-naissances---deces-.html)

Le défi de demain a donc plusieurs dimensions : il faut produire plus pour nourrir plus de bouches, en assurant pour tous un régime alimentaire équilibré et en respectant davantage l’environnement.

Cela passe par une agriculture qui consomme moins d’énergie (et d’autres énergies que le pétrole), moins d’eau, tout en préservant l’eau et la qualité des sols. Mais les changements viendront également de nos choix de consommation et de nos comportements.

Quelle est la composition de la Spiruline ?

La Spiruline est assurément le nutriment le plus complet que l’on puisse trouver dans la nature, que ce soit dans les produits végétaux ou les sources animales.

L’immense potentiel nutritionnel de la Spiruline fait l’objet de nombreuses publications depuis les années 1970. L’étude de ses composants alimentaires donne des résultats étonnants. A titre d’exemple, trois cuillères à soupe de Spiruline contiennent ...

...autant de :

  • protéines qu'un œuf
  • calcium que 3 verres de lait
  • fer que trois bols d’épinards
  • bêta carotène que 18 carottes
  • vitamines B12 que 500 g de steak
  • vitamine E que 3 cuillères à soupe de germe de blé cru
  • potassium que 3 bols de riz
  • acide gamma linoléique que le lait maternel ou 3 capsules d’huile d’onagre

C’est également la meilleure source alimentaire complète d’antioxydants.


Quelle est sa productivité ?

Cette algue-bleue microscopique se reproduit très vite et peut avoir un rendement d’environ 50 000 kg de protéines à l’hectare. Son rendement est, pour la même surface, 20 fois supérieur à celui du soja, 60 fois à celui du blé et 300 fois celui du bœuf.


En prime, l’environnement qui lui convient le mieux à l’état natif est un désert aride, et elle demande pour sa culture 4 fois moins d’eau que le soja, 5 fois moins que le riz.

Pourquoi le "planctonium" souhaite-t-il en cultiver ?

Nous avons pour objectif d'essayer de mettre au point une machine capable de cultiver de manière autonome de la spiruline afin de permettre à tous de pouvoir en consommer, comme on consomme les tomates de son jardin.

Pour cela nous allons étudier le comportement de cette cyanobactérie en fonction de son environnement : en faisant varier la lumière, la température, le pH, la concentration cellulaire, l'agitation et la quantité de nourriture.

Nous souhaitons déterminer de manière expérimentale  les conditions optimales à sa prolifération. Pour cela, nous devons mettre au point des expériences afin de définir de manière précise les besoins de cette cyanobactérie.

Les élèves du club s’activent et sont impatients de commencer les expérimentations ! Ils ont pour cela dû réfléchir afin d'imaginer un protocole expérimental rigoureux. Nous publierons prochainement l'avancée de nos recherches ainsi que les résultats obtenus.