Arts et science sur un même tempo

Publié par Audrey Popineau, le 31 janvier 2020   350

Xl arts et science sur meme tempo 2020  1

… Retour sur une interprétation artistique des rythmes du vivant

 Au sein de l’exposition « Clock, les horloges du vivant », présentée à la Galerie Eurêka, les arts et la science se sont fait écho ce mercredi 22 janvier.

La performance artistique qui s’est déroulée, toute en rythmes, au cœur de l’exposition est le fruit d’un projet mené en collaboration entre la Cité des arts de Chambéry et la Galerie Eurêka, le centre de culture scientifique de la Ville.

Des artistes de différentes disciplines ont contribué à cette représentation inédite : les danseuses du Conservatoire à rayonnement régional de la Cité des arts, de l’atelier de danse jazz de Muriel Rochette ; Claude Gomez, musicien de l’APEJS et accompagnateur danse du Conservatoire ; et La Troupe, groupe interdisciplinaire d’artistes réunissant comédiens, danseurs, musiciens, circassiens et plasticiens, coordonné par Catherine Goubin.

L’exposition aborde le thème des rythmes existant chez les êtres vivants. Que ce soit le rythme cardiaque ou respiratoire, l’alternance entre veille et sommeil au fil des jours et des nuits, le cycle de développement des plantes ou encore les migrations animales saisonnières, l’existence de rythmes est une caractéristique universelle du vivant.

Le rythme est également indissociable de la danse et de la musique. Il en est né l’idée de ce projet de rencontre entre les arts et la science. Après une venue dans l’exposition pour s’approprier les sujets et se familiariser avec la configuration spatiale de l’exposition, les artistes ont proposé une interprétation, inspirée de ces thèmes, à travers leurs disciplines respectives.

Les danseuses ont donné corps aux rythmes du monde vivant en devenant tour à tour végétal, animal, organe du corps humain,… Au fil de séquences successives, elles ont entraîné les visiteurs dans une oscillation rythmique entre les mondes du vivant jalonnant l’exposition, et l’horloge centrale qui coordonne tous les rythmes biologiques. Éclosion florale, cycle végétal, mouvements rythmiques d’ouverture et de fermeture chez les plantes, cycle jour/nuit, caractère diurne ou nocturne des animaux, migration, hibernation, parade nuptiale de l’oiseau paradisier, rythme cardiaque, flux sanguin, fluides du corps, cycle musculaire,…  sont quelques exemples des thèmes que les danseuses ont choisi d’interpréter.

Accompagnant cette performance, Claude Gomez a plongé les spectateurs dans un univers musical créé pour cette rencontre, où battements, notes et sonorités devenaient autant de marqueurs de temps et de rythmes.

À la suite de ce premier séjour au pays des rythmes, le voyage artistique s’est poursuivi avec une production créée et mise en scène par La Troupe. Entraînant le public dans leur univers poétique, les artistes ont proposé une  interprétation originale des rythmes de la vie humaine.

Durant une heure, les visiteurs petits et grands, les yeux émerveillés, se sont ainsi laissés porter par les rythmes, à la redécouverte de ce caractère fondamental et omniprésent dans nos vies.

Merci aux artistes !

L’exposition est encore à découvrir à la Galerie Eurêka jusqu’au samedi 28 mars 2020.